Contenu principal

L’histoire de John

John, un homme de 54 ans, a vu son petit-fils mourir dans un accident de voiture. Un camion semi-remorque a percuté la voiture que conduisait John. Son petit-fils était passager sur le siège avant.

Bien que John n’ait eu que quelques blessures mineures, son petit-fils est mort sur les lieux Avant l’accident, John dirigeait une petite entreprise prospère et était très proche de sa famille.

Depuis l’accident, il y a huit mois, John a des retours en arrière, ou des visions très claires, de l’accident, lesquels l’amènent parfois à présenter une dissociation, c’est-à-dire qu’il perd de vue l’endroit où il se trouve et a l’impression d’être de retour sur les lieux de l’accident. Ces retours en arrière lui font très peur, et il craint qu’il s’agisse d’un signe de folie. Il essaie d’éviter tout ce qui lui rappelle l’accident et il évite de regarder des photos de son petit-fils, d’aller sur sa tombe ou de parler de lui avec ses amis et sa famille.

John semble aussi utiliser le travail comme moyen d’éviter de penser à l’accident. Sa femme est très inquiète parce qu’il travaille plus de 10 heures par jour et qu’il a commencé à travailler la plupart des week-ends. Cependant, lorsqu’il est au travail, il est constamment distrait et a de la difficulté à se concentrer. Il a également du mal à prendre des décisions importantes. Plusieurs de ses employés lui ont dit s’inquiéter des changements qu’ils ont observés chez lui.

John a commencé à boire tous les jours quand il rentre à la maison. Il boit pour essayer d’effacer les souvenirs et atténuer ses symptômes d’anxiété. Il se sent en colère et irritable la plupart du temps. Bien qu’il craigne d’éloigner sa famille et ses amis, il dit se sentir souvent indifférent. Il dit ne pas avoir ressenti de sentiments positifs d’amour, de joie ou d’excitation sexuelle depuis un certain temps. Il n’a pas été capable de repasser à l’endroit où l’accident s’est produit et il ne fait plus monter de passagers dans sa voiture. Il est également extrêmement nerveux lorsqu’il conduit seul et, par conséquent, essaie de prendre les transports en commun autant que possible, malgré les inconvénients. John a de la difficulté à se souvenir de certains moments de l’accident, même s’il n’a pas perdu conscience et ne s’est pas cogné la tête. Ces derniers temps, il pense que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue ainsi, même s’il n’aurait jamais pensé envisager le suicide. Il ne veut pas peiner sa famille.