Contenu principal

L’histoire de Karen

Karen a une phobie des chiens qui remonte à son enfance, époque où elle a été mordue par le chien d’un voisin. Depuis, elle évite tout ce qui concerne les chiens, notamment de regarder des photos de chiens et de se trouver près de vrais chiens ou dans des endroits où il pourrait y en avoir (p. ex., les parcs locaux).

Elle croit que les chiens sont très dangereux et craint d’être mordue et gravement blessée si elle s’en approche. Elle a insisté pour que son mari donne son propre chien avant leur mariage, ce qui a créé beaucoup de tension dans leur relation. Elle a souvent peur de se promener dans son quartier et est incapable d’accompagner ses enfants à l’école, même si cette dernière ne se trouve qu’à quelques pâtés de maisons. Si un chien est attaché près d’un magasin, elle est incapable d’y entrer, ce qui l’empêche souvent de magasiner et de faire ses courses. Elle fait souvent des cauchemars à propos des chiens, ce qui lui cause des problèmes de sommeil. Dans le passé, elle a été incapable de sortir de sa voiture alors qu’un chien et son maître passaient à côté, et cette situation a déclenché une véritable attaque de panique à au moins trois reprises.

Karen est consciente que sa peur des chiens est excessive par rapport aux autres personnes. Cependant, elle n’arrive pas à maîtriser sa peur extrême des chiens ni son besoin irrépressible de les fuir ou d’éviter tout ce qui les concerne. Sa peur des chiens est devenue un gros problème pour elle et sa famille, et elle l’empêche de se déplacer librement et confortablement à l’extérieur de sa maison.