Contenu principal

L’histoire de Mme Ho

Mme Ho, enseignante de maternelle depuis 30 ans dans le système scolaire public, a connu de nombreux changements dans le système d’éducation au cours de sa longue carrière. L’un de ces changements portait sur les besoins alimentaires des jeunes.

Mme Ho se souvient qu’au cours de ses premières années d’enseignement, les sandwiches au beurre d’arachides et à la confiture étaient la norme pour le dîner, alors qu’aujourd’hui, les arachides sont interdites dans la plupart des écoles. Depuis l’entrée en vigueur de cette règle, elle veille à ce qu’aucune collation à base de noix n’entre dans sa classe. Elle peut identifier tous les enfants allergiques aux arachides et sait où trouver leur auto-injecteur EpiPen. Ces adaptations mineures semblaient suffisantes jusqu’à cette année; depuis que Lucia fait partie de sa classe, elle a commencé à douter de son ancienne façon de faire.

Lucia insiste pour que Mme Ho se lave les mains au début de la journée de classe, avant de distribuer les feuilles de travail, au cas où cette dernière aurait des traces de noix sur les mains. De plus, Mme Ho a entendu Lucia demander à d’autres élèves de se laver les mains, et Lucia refuse de jouer avec les enfants qui disent avoir mangé du beurre d’arachides au petit déjeuner. En fait, la semaine dernière, Lucia s’est tellement emportée sur l’heure du dîner que son père a dû être appelé. Une fois les choses calmées, Mme Ho a appris qu’un autre élève avait bu du lait d’amande à côté de Lucia. Lucia était convaincue que cela contrevenait à la règle d’interdiction de noix et mettait sa vie en danger. Mme Ho est triste pour Lucia qui est constamment en état de vigilance, car Lucia est convaincue qu’elle présente un risque élevé de mourir à tout moment. Mme Ho sait toutefois que Lucia présente seulement une allergie légère aux arachides et qu’elle n’a jamais eu besoin d’utiliser son auto-injecteur EpiPen.