Contenu principal

L’histoire de Mme Sangara

Mme Sangara est une enseignante au secondaire de 34 ans passionnée de balle-molle qui est atteinte d’un asthme léger. Heureusement, Mme Sangara a seulement besoin d’utiliser son inhalateur pendant la saison de la balle-molle et les mois d’hiver humides.

Malgré tout, elle s’inquiète à propos de son asthme la plupart du temps, surtout lorsqu’elle est physiquement active et pendant l’hiver. Par conséquent, elle consulte son médecin presque chaque mois, et son fiancé est persuadé que ses crises d’asthme sont, du moins en partie, causées par ses inquiétudes. Depuis que Mme Sangara est petite, ses parents lui répètent que son corps est assez fort pour remplir toutes ses fonctions et que si son système respiratoire venait à s’affaiblir, elle aurait de l’aide. Malgré leurs efforts pour la réconforter, les inquiétudes de Mme Sangara ont continué de s’intensifier. Mme Sangara est extrêmement attentive à de vagues sensations et douleurs qu’elle dit ressentir dans ses poumons et dans sa gorge. Elle demande constamment à son fiancé de lui donner son avis sur ses sensations et elle transporte avec elle plusieurs inhalateurs en tout temps. À l’exception de la balle-molle, elle refuse de faire du sport malgré les encouragements de ses coéquipières qui affirment qu’elle a un don pour les sports, parce qu’elle craint que des efforts physiques non nécessaires nuisent à sa santé. Même si Mme Sangara admet que certaines de ses mesures de sécurité sont un peu exagérées, elle n’ose pas y renoncer. Elle est convaincue que si elle laissait tomber une mesure, ce serait probablement celle-ci qui se révélerait la plus susceptible de lui sauver la vie.