Contenu principal

Anxiété liée à la santé

L’anxiété liée à la santé est un trouble.
Plusieurs troubles sont caractérisés par une anxiété excessive liée à des symptômes somatiques, à une maladie ou à un problème de santé.
Les jeunes atteints de ces troubles sont préoccupés par un ou plusieurs symptômes somatiques ou ont peur d’avoir ou de développer une maladie grave.

Les enfants atteints d’anxiété liée à la santé interprètent souvent des sensations qui se produisent naturellement comme des preuves de maladie et, par conséquent, s’inquiètent facilement à propos de leur santé.
Les inquiétudes poussent généralement les personnes atteintes à adopter des comportements de vérification excessifs pour s’assurer qu’elles ne sont pas malades, tels que des visites fréquentes chez des professionnels de la santé, l’utilisation d’appareils domestiques (p. ex. thermomètre, recherches sur Internet concernant des maladies) ainsi que de nombreuses questions posées en vue de déterminer si elles sont malades, et à chercher d’autres moyens pour être rassurées.
À l’inverse, certains jeunes refusent complètement l’attention médicale par peur de ce qui pourrait être découvert.
Lorsqu’un enfant atteint d’anxiété liée à la santé a réellement une maladie ou un problème de santé, le niveau d’inquiétude et les vérifications connexes sont beaucoup plus intenses et prennent beaucoup plus de temps que ce à quoi l’on s’attend dans les circonstances.
Bien qu’il arrive à beaucoup de jeunes de s’inquiéter de temps à autre à propos de leur santé et de leur bien-être global, dans le cas des jeunes souffrant d’anxiété liée à la santé, ces inquiétudes sont excessives, constantes, incontrôlables et épuisantes physiquement, en plus d’avoir des conséquences négatives importantes sur la qualité de vie de l’enfant et de sa famille.

Peur ou recherche de faits : les problèmes de santé chronique et l’inquiétude

Bien que les enfants atteints d’anxiété liée à la santé n’aient pas tous des problèmes de santé, c’est le cas de certains d’entre eux.
Si votre enfant a un problème de santé chronique comme l’asthme, des allergies alimentaires, le diabète ou d’autres encore, il peut également souffrir d’un trouble anxieux lié à la santé.
Mais comment est-il possible de faire la distinction entre des inquiétudes raisonnables liées à une allergie aux arachides potentiellement mortelle et un trouble anxieux lié à la santé?
Pour démêler tout cela, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé (physique ou mentale), qui procédera à une évaluation.
Vous pouvez cependant, en tant que parent, contribuer à cette évaluation en commençant à observer si les comportements de votre enfant sont le résultat de peurs ou d’une recherche de faits.
Les enfants qui souffrent d’une anxiété excessive à propos de leurs problèmes de santé sont dominés par la peur. La peur peut les pousser à ne pas aller jouer chez un ami parce que leur problème de santé pourrait s’aggraver, ou les convaincre de rester à la maison lorsqu’ils sont malades parce que leurs professeurs pourraient ne pas être en mesure de les aider.
La peur leur dicte comment agir au quotidien, même si vous leur avez fourni de l’information pour calmer leurs inquiétudes à de nombreuses reprises ou leur avez expliqué pourquoi leurs comportements ne sont pas nécessaires.
En fait, vous savez que c’est la peur qui contrôle votre enfant lorsque vous avez l’impression de lui répéter constamment la même information sans qu’il ne se sente mieux. La recherche de faits permet quant à elle à un enfant atteint d’un problème de santé chronique de comprendre ce qu’il peut faire et ce qu’il ne doit pas faire pour gérer son problème de santé et bien vivre avec celui-ci.
Il se peut que votre enfant ait des inquiétudes concernant la façon de gérer son problème de santé, mais qu’il ait fait des recherches pour trouver des données pertinentes qui le rassurent quant à sa capacité à gérer ce problème.
Il pourrait entre autres avoir repéré des membres de son entourage susceptibles de l’aider, lorsque vous, le parent, n’êtes pas disponible et avoir mis en place les précautions raisonnables recommandées par son médecin pour s’assurer que son état demeure stable.
De cette façon, votre enfant est en mesure d’effectuer ses activités quotidiennes sans que celles-ci soient trop perturbées, et s’il a certaines inquiétudes, les conséquences sont mineures.

SIGNES ET SYMPTÔMES

Pensées (Remarque : les très jeunes enfants peuvent être incapables de reconnaître des peurs) :

  • Et si mon rhume se transformait en pneumonie et que j’en mourais?
  • J’ai eu mal à la tête trois fois cette année.
    C’est sûr que j’ai une tumeur du cerveau!
  • Et si cette douleur était le symptôme d’un cancer?
  • Je ne pense pas que mon médecin est assez compétent.
  • Personne ne me comprend.

Sensations physiques :

  • Irritabilité
  • Fatigue
  • Douleurs musculaires
  • Maux de tête
  • Maux de ventre

Émotions :

  • Anxiété ou inquiétude
  • Tristesse
  • Colère
  • Frustration
  • Culpabilité

Comportements :

  • Faire des crises de colère
  • Avoir de la difficulté à s’endormir ou à rester endormi, avoir un sommeil agité
  • Procéder à des vérifications corporelles excessives
  • Chercher du réconfort
  • Faire des recherches sur la maladie et les traitements
  • Refuser d’aller à l’école

SITUATIONS ET CONSÉQUENCES COURANTES

  • Absentéisme scolaire
  • Visites fréquentes chez des professionnels de la santé
  • Incapacité à participer à des activités récréatives ou de les apprécier en raison d’une volonté d’éviter de s’exposer à des maladies ou à des microbes perçus
  • Dégradation générale de la qualité de vie – moins d’intérêt pour les activités, champs d’intérêt limités, davantage de temps passé à s’inquiéter
  • Champs d’intérêt inhabituels ou excessivement ciblés – recherches fréquentes liées à des maladies et à des traitements, accumulation de connaissances relatives à l’identification de maladies, etc.

Incidence de l’anxiété liée à la santé sur l’enfant à différents âges

Les jeunes enfants s’inquiètent généralement à propos d’un seul symptôme comme un mal de tête ou d’estomac, ou d’un problème de santé qu’ils ont, plutôt que d’une maladie en particulier.
Pour certains d’entre eux, les inquiétudes découlent d’un manque de compréhension et peuvent être gérées au moyen d’un minimum d’information, alors que pour d’autres, les inquiétudes persistent.
Lorsque les enfants commencent à prendre de la maturité, leur capacité à établir des raisonnements abstraits demeure sous-développée et ils peuvent faire preuve d’un grand manque de logique. Par exemple, ils peuvent avoir peur de mourir d’un rhume ou encore d’« attraper » un cancer.
Cependant, à mesure que les enfants vieillissent, leurs réflexions évoluent et des inquiétudes précises peuvent devenir plus complexes ou plus axées sur le futur.
Par exemple, ils peuvent se demander si une douleur ressentie est un symptôme de leucémie ou si les effets du glutamate monosodique (GMS) et des aliments génétiquement modifiés (OMG) peuvent s’accumuler dans leur système sanguin et provoquer un cancer une fois la trentaine atteinte.
Malgré leurs nombreuses sources d’inquiétude, la plupart des jeunes qui souffrent d’anxiété liée à la santé sont incapables de reconnaître que leur intérêt marqué pour les symptômes ou la maladie (et les comportements connexes) est déraisonnable, car ils sont trop anxieux.
L’anxiété prend le dessus sur la logique.
De plus, les répercussions néfastes des inquiétudes incessantes deviennent plus dérangeantes et envahissantes au fil du temps.
Il peut être plus facile de convaincre votre enfant de sept ans que ses douleurs aux jambes sont probablement causées par la croissance de ses os et non par un cancer si l’enfant s’inquiète depuis seulement une semaine. Si, en revanche, votre enfant s’inquiète depuis des mois ou même des années, il se peut qu’il devienne de plus en plus insistant et entêté pour obtenir un deuxième ou même un troisième avis auprès d’un professionnel « plus compétent ».
En résumé, il n’est pas habituel pour les jeunes de s’inquiéter de manière excessive et incontrôlable à propos de leur santé. Si ces inquiétudes ne sont pas traitées, elles peuvent avoir des conséquences négatives importantes sur la qualité de vie des jeunes.

Mon plan contre l’anxiété (MPA)

MPA est conçu pour fournir aux enfants et aux adolescents atteints d’anxiété des stratégies et des outils pratiques pour gérer l’anxiété.
Pour en savoir plus, visitez notre site Web Mon plan contre l’anxiété.

Anxiété liée à la santé
L’anxiété liée à la santé est un trouble. Plusieurs troubles sont caractérisés par une anxiété excessive liée à des symptômes somatiques, à une ...

En savoir plus sur cette histoire

Anxiété liée à la santé
L’anxiété liée à la santé est un trouble. Plusieurs troubles sont caractérisés par une anxiété excessive liée à des symptômes somatiques, à une ...

En savoir plus sur cette histoire

Anxiété liée à la santé
L’anxiété liée à la santé est un trouble. Plusieurs troubles sont caractérisés par une anxiété excessive liée à des symptômes somatiques, à une ...

En savoir plus sur cette histoire