L'anxiété est l'un des problèmes de santé mentale les plus courants chez les jeunes au Canada. Pourtant, on sait peu de choses sur ce que font les écoles pour aider les enfants anxieux. Les parents sont également une partie essentielle de la vie de leurs enfants et jouent un rôle crucial dans leur éducation. Afin de comprendre les perceptions des parents sur le soutien apporté à leurs enfants, cette étude pose des questions sur les expériences des parents concernant le plan d'éducation de leur enfant.

Les plans d'éducation individuels portent des noms différents selon les provinces. En général, un plan d'enseignement individualisé (également appelé PEI) est un document qui décrit les mesures de soutien dont peut bénéficier un enfant ayant des besoins particuliers afin d'améliorer son éducation. Ces soutiens peuvent comprendre plus de temps pour les devoirs, une salle tranquille pour passer les tests, la permission de quitter la salle de classe, etc. Si votre enfant bénéficie d'un soutien pour son anxiété à l'école, mais que vous n'êtes pas sûr qu'il s'agisse d'un plan d'éducation individuel, n'hésitez pas à répondre à l'enquête !

Titre du projet Perception par les parents des plans d'éducation individualisés de leurs enfants en matière d'anxiété
Objectifs
  • Identifier les domaines de réussite du processus de plan d'éducation individuel (PEI) pour les enfants souffrant d'anxiété.
  • Identifier les améliorations qui permettraient d'accroître la satisfaction des parents à l'égard des PEI
Questions de recherche
  • Quelles sont les expériences et les perspectives des parents d'enfants ayant un PEI pour l'anxiété en ce qui concerne le processus de PEI de leur enfant ?
  • Quels sont les facteurs qui influencent les perceptions et les expériences des parents en ce qui concerne le processus du PEI ?
  • Quelles sont les recommandations des parents pour améliorer le processus du PEI de leur enfant ?
Caractéristiques des participants Parents d'enfants ayant un plan d'enseignement individualisé (PEI) pour l'anxiété
Risques potentiels Les questions de l'enquête interrogeront les parents sur leur anxiété et leur stress, ainsi que sur le handicap de leur enfant, ce qui peut être pénible. Les questions peuvent également évoquer des souvenirs d'interactions bouleversantes avec les équipes chargées du PEI. Des liens vers des ressources en santé mentale sont fournis à la fin de l'enquête si les parents se sentent en détresse à cause de l'enquête. Toutefois, nous ne nous attendons pas à ce que nos participants ressentent une telle gêne ou une telle détresse.
Date de fin 30/06/22
Temps nécessaire pour répondre à l'enquête Il faut moins de 30 minutes pour répondre à l'enquête.
Lien vers l'enquête Cliquez ici pour participer à l'étude (ENG)

Cliquez ici pour participer à l'étude (FR)

Contact Riley Morrell

Étudiante en maîtrise de sciences, psychologie scolaire et appliquée de l'enfant

Université de Calgary

[email protected]

Contexte

Les éducateurs sont de plus en plus préoccupés par la santé mentale des élèves et par la manière de les soutenir. On estime qu'au Canada, un enfant sur vingt souffre actuellement de problèmes de santé mentale. En particulier, l'anxiété est le trouble le plus courant du fonctionnement quotidien chez les jeunes de 5 à 17 ans. Lorsqu'un élève présente de graves problèmes d'anxiété, les écoles sont tenues d'élaborer un plan d'enseignement individualisé (PEI) afin d'atténuer l'impact sur l'éducation. Les PEI sont élaborés par le personnel de l'école en collaboration avec les parents afin de définir les services individuels, les aménagements et les objectifs d'apprentissage de l'élève pour l'aider à fonctionner dans la salle de classe.

La plupart des provinces exigent que tous les efforts soient faits pour impliquer les parents dans l'élaboration du PEI, car l'implication des parents dans l'éducation de leur enfant a été associée à des résultats positifs en termes de réussite scolaire, d'assiduité et d'achèvement des études secondaires. Pour les enfants souffrant de handicaps, comme l'anxiété, la participation des parents est en outre liée à la fréquentation de l'enseignement postsecondaire et à l'emploi futur. Des PEI bien conçus et mis en œuvre sont bénéfiques pour l'apprentissage des élèves et l'implication des parents. Cependant, les recherches menées aux États-Unis ont révélé des expériences diverses de la part des parents, certains d'entre eux identifiant des obstacles à une participation significative aux réunions du PEI et des frustrations quant à la manière dont les PEI sont mis en œuvre.

Cette étude vise à combler trois lacunes principales dans les connaissances. Premièrement, on sait peu de choses sur les mesures de soutien utilisées auprès des enfants anxieux. Deuxièmement, il n'existe pratiquement aucune recherche sur les perspectives des parents concernant le processus du PEI au Canada. Bien que les PEI canadiens soient semblables aux PEI américains, il existe des différences dans les responsabilités et les directives données aux membres de l'équipe du PEI. Les PEI canadiens sont également décrits par province, alors que les PEI américains sont coordonnés au niveau fédéral. Troisièmement, la recherche sur les PEI s'est principalement concentrée sur les handicaps moins courants et plus graves (tels que l'autisme ou la déficience intellectuelle), mais a négligé les élèves souffrant de problèmes de santé mentale. L'anxiété est le problème de santé mentale le plus courant chez les jeunes Canadiens, mais aucune étude ne s'est penchée spécifiquement sur l'expérience des parents en matière de PEI pour l'anxiété.

Cette étude vise à comprendre comment les parents canadiens d'élèves ayant un PEI pour l'anxiété perçoivent le processus du PEI. L'information recueillie pourrait être utilisée par les éducateurs pour améliorer le processus du PEI ainsi que la satisfaction et la participation des parents. Les décideurs pourraient également utiliser les résultats de l'étude au niveau provincial pour prendre en compte le point de vue des parents lors de la mise à jour de la politique en matière de PEI.