Faire face à l'incertitude est un aspect inévitable de la vie quotidienne. Comme nous ne pouvons pas voir l'avenir, nous ne pouvons jamais être certains de ce qui va se passer exactement au jour le jour. Des recherches ont montré que la capacité à tolérer l'incertitude varie d'une personne à l'autre. En d'autres termes, certaines personnes acceptent d'avoir beaucoup d'incertitude dans leur vie, tandis que d'autres ne peuvent pas supporter la moindre incertitude.

Les personnes anxieuses, en particulier les adultes qui s'inquiètent excessivement, sont plus susceptibles de ne pas tolérer l'incertitude . Elles essaient souvent de tout planifier et de tout préparer afin d'éviter ou d'éliminer l'incertitude.

Qu'y a-t-il de mal à être intolérant à l'incertitude ?

De toute évidence, il est normal, voire courant, que la plupart des gens se sentent un peu mal à l'aise face à l'incertitude. Nous préférons savoir que le restaurant où nous allons sert des plats que nous aimons, qu'il y aura des gens que nous connaissons à la fête à laquelle nous avons été invités et que notre patron nous dit exactement ce qu'il pense de notre travail. Nous nous sentons plus à l'aise en sachant cela qu'en ne sachant rien du restaurant où nous allons, en ne sachant pas qui sera à la fête et en ne sachant pas si notre patron pense que nous faisons du bon ou du mauvais travail.

L'incertitude comme allergie...

L'intolérance à l'incertitude est comparable à une allergie. Si vous êtes allergique au pollen, par exemple, vous éternuerez et tousserez et vos yeux deviendront rouges et larmoyants lorsque vous serez exposé à la moindre quantité de pollen. Lorsque les personnes intolérantes à l'incertitude sont exposées à une petite quantité d'incertitude, elles ont également une forte réaction : elles s'inquiètent et font tout ce qu'elles peuvent imaginer pour s'éloigner de l'incertitude, l'éviter ou l'éliminer.

Mais une grande intolérance à l'incertitude peut être source de problèmes, car elle entraîne de nombreux comportements chronophages et fatigants, provoque du stress et de l'anxiété, et constitue le principal carburant de l'inquiétude.

Que font les personnes intolérantes à l'incertitude ?

Si vous ne supportez pas l'incertitude dans votre vie, vous faites probablement des choses qui visent à éliminer toute incertitude dans les situations de la vie quotidienne ou vous évitez carrément les situations incertaines.

Les personnes intolérantes à l'incertitude adoptent notamment les comportements suivants :

  • Chercher à être rassuré de manière excessive par les autres : Il peut s'agir de demander l'avis d'amis ou de membres de la famille sur une décision à prendre.
  •  L'établissement de listes : Pour éliminer l'incertitude, certaines personnes dressent des listes longues et détaillées de choses à faire, parfois plusieurs listes par jour.
  •  La double vérification : Par exemple, appeler plusieurs fois ses proches pour s'assurer qu'ils vont bien, ou relire plusieurs fois ses courriels pour vérifier qu'ils sont parfaits et qu'il n'y a pas de fautes d'orthographe.
  •  Refuser de déléguer des tâches à d'autres : De nombreuses personnes intolérantes à l'incertitude ne permettent à personne, que ce soit au travail ou à la maison, d'effectuer certaines tâches, car elles ne peuvent pas être "sûres" qu'elles seront effectuées correctement si elles ne le font pas elles-mêmes.
  •  Procrastination/évitement : Parce que l'incertitude peut être source d'anxiété, certaines personnes remettent tout simplement au lendemain ou évitent les gens, les lieux ou les situations. Si vous ne faites pas quelque chose, vous n'avez pas à vous sentir incertain.
  •  Distraction : De nombreuses personnes intolérantes à l'incertitude se tiennent "occupées" la majeure partie de la journée, de sorte qu'elles n'ont pas le temps de penser à toutes les incertitudes de la vie.

Vous avez probablement remarqué que tous ces comportements demandent beaucoup de temps et d'énergie. Le fait d'avoir besoin d'être certain de tout peut souvent rendre la vie moins amusante, car les surprises ou les événements inattendus deviennent menaçants. De plus, si vous évitez ou procrastinez, vous risquez de passer à côté de nombreuses bonnes occasions, simplement parce que vous n'aimez pas l'incertitude.

Rappelez-vous : À moins que vous ne puissiez voir l'avenir, vous serez toujours incertain de certaines choses.

Un autre problème lié à l'intolérance à l'incertitude

Si vous ne supportez pas l'incertitude et que vous faites tout pour vous en débarrasser, vous avez peut-être remarqué un problème : il est IMPOSSIBLE de se débarrasser de toute incertitude dans sa vie.

Cela signifie pour vous que tout le travail que vous faites pour vous débarrasser de l'incertitude est inutile, il ne fonctionne tout simplement pas. Si c'était le cas, vous ne seriez probablement pas aux prises avec l'anxiété et l'inquiétude.

Quelle est donc la solution ? 

Si vous ne pouvez pas vous débarrasser de l'incertitude dans votre vie, la seule façon de gérer votre intolérance à l'incertitude est d'apprendre à mieux tolérer l'incertitude.

Comment puis-je apprendre à devenir plus tolérant ?

De toute évidence, même si vous reconnaissez qu'il serait utile d'être plus tolérant à l'égard de l'incertitude, il n'est pas facile de changer d'attitude. Cependant, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) nous apprend que nos pensées, nos sentiments et nos actions sont tous liés entre eux et que si vous en changez un, vous pouvez changer les autres. (Voir Qu'est-ce que la TCC pour plus de détails à ce sujet).

La meilleure façon d'apprendre à mieux tolérer l'incertitude est donc de commencer à agir "comme si" vous tolériez l'incertitude. En d'autres termes, vous pouvez modifier votre comportement face à l'incertitude, ce qui vous aidera finalement à modifier vos pensées et vos sentiments à l'égard de l'incertitude.