Suzanne est en cinquième année et on la surnomme affectueusement "petite fille au grand cœur". Suzanne a une grande capacité d'amour et de gentillesse, mais ses parents commencent à se demander si sa capacité d'empathie et d'attachement n'est pas problématique.

Ils se souviennent que Suzanne a toujours montré un fort attachement à ses possessions, devenant très contrariée si des objets étaient perdus ou cassés. Au début, la situation était gérable, mais à mesure que les biens de Suzanne augmentaient et qu'elle résistait à se débarrasser des choses, la désorganisation s'est accentuée. Sa chambre est maintenant remplie de jouets dont elle n'a plus l'utilité, de petits bibelots provenant de sacs de cadeaux de fête, de boîtes de bonbons et de jouets vides, et d'objets usagés que ses amis lui ont donnés. Lorsque ses parents insistent pour qu'elle ne ramène pas à la maison le matériel de son cours d'art ou pour qu'elle recycle les vieilles feuilles de travail de l'école, elle devient très perturbée, pleurant et criant. Lors de son dernier épisode, elle a donné un coup de pied à sa mère, ce qu'elle n'avait jamais fait auparavant. En outre, ses parents ont découvert que Suzanne cachait sous son lit des bouteilles et des récipients vides provenant des bacs de recyclage de l'école. Ils ne savent pas comment aider Suzanne, et il semble que pour chaque objet qu'elle "sort en douce", il y en ait toujours cinq autres qui attendent dans les coulisses.