Photo de Rebecca Naidoo, gestionnaire de programme à Anxiété Canada

Rebecca Naidoo est gestionnaire de programme pour les groupes de TCC MindShift chez Anxiété Canada depuis 2017. En tant que contributrice à l'engagement communautaire d'Anxiété Canada pour l'été, j'ai eu le privilège de m'asseoir avec Rebecca et d'entendre pourquoi la sensibilisation à l'anxiété est si importante pour elle. 

 

Par Justine Harris-Owen.

 

 

Rebecca aurait aimé savoir ce qu'elle sait aujourd'hui sur l'anxiété. Elle affirme qu'elle aurait bénéficié de ces connaissances à l'époque où elle était une jeune mère. À l'époque, le terme "anxiété" n'était pas couramment utilisé, "du moins pas de manière objective", ajoute-t-elle. Elle ne comprenait pas ce que le mot "anxiété" signifiait vraiment, et personne autour d'elle - à l'école, au travail ou parmi ses amis - n'en parlait beaucoup.

 

Rebecca a souvent entendu des mots comme "inquiétude", "stress", "agité", "dramatique" et "procrastinateur" pour décrire les jeunes et leur comportement, mais pas "anxiété". Avec le recul, elle se rend compte qu'il n'était pas courant d'aborder la question de la santé mentale dans le cadre de l'étude des difficultés sociales et d'apprentissage rencontrées par les enfants.

 

 

Rebecca Naidoo, gestionnaire de programme à Anxiety Canada, souriant et brandissant des pancartes

"Si j'en avais été plus consciente, je me serais renseignée sur l'anxiété et les moyens d'y faire face", dit-elle. "J'aurais aimé apprendre les outils et les stratégies appropriés pour aider mon fils à faire face à la vie quotidienne pendant son enfance.

 

Lorsque Rebecca et sa famille ont quitté l'Afrique du Sud pour le Canada et ont dû s'adapter à un nouveau pays, les conseils qu'ils ont reçus pour s'installer n'ont jamais inclus la gestion de l'anxiété. "Si vous ne savez pas ce que vous cherchez, vous ne le trouverez jamais. Il faut en être conscient", explique Rebecca. "C'est pourquoi il est si important de sensibiliser les gens à l'anxiété et de les informer sur ce qui est disponible.

 

 

Travailler à Anxiété Canada lui a permis de comprendre ce qu'est l'anxiété et comment en parler avec sa famille et ses amis.

 

Rebecca insiste sur l'importance de ces conversations pour normaliser et comprendre tous les aspects de la santé mentale. "Nous devons examiner les aspects positifs et négatifs de la santé mentale et les explorer dans nos environnements culturels respectifs", dit-elle. "Et si nous pouvons parler du cancer et du diabète, nous pouvons aussi parler de l'anxiété et de la santé mentale.

 

"Si vous ne savez pas ce que vous cherchez, vous ne le trouverez jamais. Il faut en être conscient. C'est pourquoi il est si important de sensibiliser les gens à l 'anxiété et de les informer sur ce qui est disponible.

- Rebecca Naidoo

Maintenant qu'elle a approfondi ses connaissances sur l'anxiété, Rebecca voit les choses sous un nouvel angle lorsqu'elle se revoit en tant qu'étudiante, épouse, mère et employée. "Je reconnais que mes exigences élevées et mes listes interminables pour me garder sur la bonne voie sont liées à l'anxiété. Parfois, c'est une bonne anxiété et parfois, c'est une mauvaise anxiété".

Avant son séjour à Anxiété Canada, Rebecca considérait ses mécanismes d'adaptation comme une simple façon de vivre au quotidien. Depuis, elle a appris à connaître les effets des habitudes anxieuses sur la santé mentale globale d'une personne.

 

 

Depuis qu'elle s'est jointe à l'équipe, elle utilise les ressources en ligne d'Anxiété Canada, comme l'application MindShift CBT, My Anxiety Plan (MAP) et la vidéothèque. "Les vidéos sur le site Web d'Anxiété Canada m'ont aidée à me familiariser avec la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour la première fois.

 

Rebecca a constaté qu'il était important d'identifier activement les pensées qui conduisent aux pièges à penséesCe qui peut aider à changer le comportement et les réactions face aux situations. "La TCC n'est pas facile et demande de l'engagement. Il faut la mettre en pratique encore et encore." Elle continue d'apprendre grâce aux ressources d'Anxiété Canada : "Cela fait plus de cinq ans que je travaille pour Anxiété Canada et j'apprends chaque jour quelque chose de nouveau sur l'anxiété.

En savoir plus sur le programme MindShift

Rebecca est gestionnaire de programme pour les groupes de TCC MindShift, le programme de thérapie de groupe fondé sur des données probantes d'Anxiété Canada.

Si vous souhaitez apprendre des stratégies éprouvées et bénéficier d'une thérapie adaptée à votre situation, pensez à notre programme de thérapie de groupe abordable MindShift CBT Groups en 8 séances. La TCC vous donne une nouvelle façon de comprendre et de penser à un problème et vous fournit les compétences dont vous avez besoin pour y faire face dès maintenant. Pour chaque groupe, un nombre limité de places gratuites est disponible pour les personnes qui font face à des obstacles financiers.

Rebecca a également abordé les "pièges de la pensée".les pièges de la penséeet le travail sur vos pensées anxieuses personnelles commence par l'apprentissage de la reconnaissance des pièges dans lesquels vous tombez.

Apprenez à identifier et à surmonter vos pièges personnels et à lutter contre les pensées négatives:

  • Téléchargez l'application gratuite et primée d'Anxiété Canada, MindShift® CBT, pour apprendre de précieux outils d'adaptation.
  • Découvrez Balance Your Thoughts, le jeu de soulagement de l'anxiété qui aide les joueurs à échapper aux pièges de la pensée et à transformer les soucis en pensées équilibrées d'une manière amusante.
  • Lisez le blogue d'Anxiété Canada pour savoir comment évaluer les pensées anxieuses et les remplacer par des pensées utiles.
  • Parcourez les PDF d'auto-assistance de notre bibliothèque de ressources téléchargeables gratuites.
  • Vous trouverez d'autres ressources sur notre page " Obtenir de l'aide ".

Lisez le dernier billet de la série sur Maxine, notre responsable du développement et de la communication.